Expliquer simplement Découvrir plus d’infos

Plus d’informations à propos de Découvrir plus d’infos

Adieu sensations de froid et courants d’air… la rénovation énergétique de votre maison peut vous permettre d’augmenter durablement votre confort, et de faire en même temps des économies d’énergie. Intégrer l’aspect énergétique dans les prestations de rénovation de votre habitation – des plus simples au plus ambitieux – pourra vous aider en effet à améliorer votre facture, à augmenter votre confort quotidien et à réduire, à votre échelle, les émissions de CO2. Intéressé ? Ce dossier vous offre l’ les clés de la rénovation complète énergétique : des leviers concrets, des conseils utiles et des informations obligatoires pour bien entreprendre les travaux, et le point sur les nombreux bénéfices que vous pouvez en retirer. Attention : ces données sont des moyennes et chaque logement est unique. Pour se faire une idée de les travaux les plus efficaces dans votre cas et savoir dans quel ordre les faire, questionnez l’opinion d’un professionnel ou appelez un bureau d’étude calorifique. Vous l’aurez compris, la restauration des bâtiments, c’est le levier d’action pour réaliser d’importantes économies d’énergie, et cela concerne toutes les pièces de votre maison. Isolation, chauffage et aération : voici les principaux postes de travaux à engager pour un logement plus agréable et plus économe.

il est important de de 25 à 30 cm d’épaisseur d’isolant pour isoler des combles aménageables et de 30 à 40 cm pour les combles perdus. Les matériaux les plus faciles à poser et les moins coûteux sont les laines minérales, pierre ou verre. Cependant, elles ont un inconvénient majeur : un bilan important « d’énergie grise ». C’est-à-dire qu’elles emploient une quantité importante d’énergie pour leur conception ( ou leur extraction ), leur fabrication, leur transport, leur entretien et leur recyclage. Créés en 2005, les Certificats d’économies d’énergie ( CEE ) ont pour objectif de réduire la consommation énergétique dans les habitations. pour ce faire, les foyers peuvent disposer de coups de pouce afin de les aider à financer certains travaux. Alors que la cinquième période des CEE commencera en janvier 2022, un arrêté mis en ligne au Journal public ce vendredi 16 avril 2021 vient changer les différentes bonifications énergétiques accordées. Le saviez-vous ? Jusqu’à 30% des déperditions de chaleur sont dues à des combles mal isolés. Ce chiffre fabuleuse accentue la nécessité de concevoir des services d’isolation des combles, pareillement pour un prix dérisoire : un euro symbolique.

Les animaux xylophages ne sont pas toujours visibles, mais il n’en sont pas moins présents ! En effet, ils peuvent se alimenter de votre charpente en bois en « toute discrétion ». Et les dommages qu’ils engendrent n’en sont pas moins importants : en fragilisant la charpente, ils peuvent conduire jusqu’à l’effondrement d’un bâtiment ! C’est pour çela qu’il est important de créer un traitement pour préserver sa charpente. Et son coût ? Le prix d’un traitement de charpente est de ~5 à 20€/m2. Ce prix varie selon plusieurs paramètres : les types de nuisible : termite, vrillette…l’accès jusqu’à votre charpentela méthode de traitementl’état global de votre charpentePour avoir une meilleure estimation du prix du traitement de la charpente, vous avez la possibilité de concevoir un devis adapté à votre projet. Mais au juste, comment se déroule un traitement de charpente ? C’est ce que nous allons voir ensuite ! Deux solutions sont possibles pour traiter votre charpente. Soit vous injectez un produit fongicide et insecticide dans le bois soit vous pulvérisez le produit à la surface du bois. Il est conseillé de chercher un professionnel car il saura diagnostiquer les zones accessibles, et les moyens à mettre en oeuvre pour protéger votre charpente. Nous vous apportons un aperçu de ces deux solutions.

Pour laver son toit, les deux saisons de prédilections sont le printemps et l’automne. En effet pour d’articles, il est primordial qu’il ne pleuve pas pendant plusieurs jours ( 2 jours au minimum, 3 ou 4 jours pour une efficacité maximum ). C’est aussi possible durant l’été, mais en cas de trop forte chaleur, il est nécessaire d’humidifier sa toiture pour éviter l’évaporation des produits. Il peut être judicieux de surveiller à l’automne la présence de feuilles dans sa gouttière pour éviter de mauvaises surprises. Si vous constatez une présence de feuilles trop importantes, vous pouvez envisager de placer une grille pare-feuilles ou une crapaudine pour éviter d’avoir à entretenir fréquemment votre gouttière. Il est souvent conseillé de procéder à une démarche de lavage de votre toit annuellement. Si votre habitation ne se trouve pas dans un centre offensif et que votre toiture ne connaît pas une prolifération de mousse, il n’est pas nécessaire de la nettoyer chaque année. dès lors que tous les deux ans, voire même plus en fonction des cas, est totalement envisageable. Cependant, il est conseillé de vérifier sa toiture annuellement pour contrôler l’état de ses tuiles et des autres éléments ( arête, solins… ).

Si vous souhaitez maintenir vous-même votre climatisation réversible, mieux vaut prendre toutes les précautions pour vous prémunir des accidents et assuré. en premier lieu, vous devez vérifier l’adéquation entre vos climatiseurs et votre système d’électricité et installer vos unités dans des locaux hors d’eau. Si vous constatez le moindre problème électrique, il est prudent de contacter un spécialiste. de même, il est important d’avoir une pente suffisante pour l’évacuation des condensats afin d’éviter un dégât des eaux. Pour vous donner une idée, imaginez que vous omettez de dégivrer votre vieux frigo. Pour terminer, il est impératif d’examiner l’isolation de l’installation en se servant d’azote avant de purger l’air du circuit frigorifique. Ces opérations sont indispensables pour un bon fonctionnement, sans accident, de votre climatisation réversible. Pour l’installation d’une climatisation réversible fixe, nous vous recommandons de solliciter un professionnel spécialisé dans la climatisation. Idéalement, celui-ci sera en mesure de vous présenter une certification garantissant qu’il a été suffisamment formé. Même s’il est tentant de faire quelques économies en se passant des services d’un professionnel pour la pose, les risques sont grands : Accidents lors de la manipulation des fluctuantes frigorigènes, qui peut happer des sensations . Des risques d’incendie liés aux mauvais liaisons des styles électriquesDysfonctionnements liés au non-respect des préconisations des fabricants : hauteur, distance entre les unités intérieures et extérieures, pentes des écoulements, etc… a savoir que les dégâts entrainés par la mise en place d’un climatiseur par vos soins ne seront pas pris en charge par votre compagnie d’assurance.

Plus d’infos à propos de Découvrir plus d’infos